Onglets principaux

Minh-Xuan Truong

Doctorant

Coordonnées : Département Homme et Environnement UMR 7204 Centre d'Ecologie et des Sciences de la Conservation (CESCO) Equipe Socio-Ecosystèmes (SES) Museum National d'Histoire Naturelle 43 rue Buffon, BP 135, 75005 Paris

Équipe(s) : Doctorants SES

Statut professionnel : Doctorant

  • rapport humain-nature
  • expériences de nature
  • expériences sensorielles
  • odeurs
  • biophilie
  • techno-nature
  • univers virtuels

Recherche fondamentale et appliquée.

Thèmes de recherche

  • Relations humain-nature
  • Expérience de nature en milieu urbain
  • Part olfactive de l'expérience de nature
  • Nature virtuelle
  • Techno-nature


Description
Nos modes de vie et notre environnement, de plus en plus urbains, transforment et réduisent les occasions d’expériences de nature. Dans ce contexte de crise environnementale, de nombreux chercheurs ont mis en évidence un besoin de rétablir une relation intime entre les humains et la nature. Dans l’espace urbain, les parcs et espaces publics de nature, mais aussi les espaces personnels tels que les jardins, apparaissent comme des lieux privilégiés pour favoriser ces expériences, et
notamment, par les sollicitations sensorielles qu’ils peuvent faciliter.
 
Parmi ces expériences sensorielles, l’expérience olfactive reste la moins documentée. Pourtant, le paysage olfactif constitue une part majeure de notre expérience sensorielle, aussi bien par son intensité, sa richesse, mais aussi par les émotions qu’il provoque et les souvenirs qu’il évoque.
 
Mon travail de doctorat s'articule autour de deux axes principaux :
1) Comment définir la place occupée par les sens et plus particulièrement l’odorat dans l’expérience de nature. En effet, l’expérience de nature est complexe et multi sensorielle mais n’a jusqu’à présent que très peu été étudiée sous cet angle. En particulier, la question de l’odorat, sens à part à la fois par ses particularités physiques, physiologiques, psychologiques, mais également par l’histoire qui le lie à l’urbanisme dans la culture occidentale, n’a quasiment été étudiée par les sciences de la conservation.
 
2) Comment définir l’expérience olfactive de nature dans un milieu contrôlé ? Cette expérience varie-t-elle fortement d’un type d’espace de nature à un autre ? Quel vocabulaire utilise-t-on ? Est-ce un vocabulaire commun à tous, ou bien spécifique à un vécu, une expertise? Pour répondre à ces questions, j'utilise des protocoles d'expériences olfactives commentées, pendant les lesquels des volontaires, après avoir rempli un questionnaire succint, sont invités à s'exprimer sur leur ressenti olfactif.
 
Un autre axe de recherche auquel je m'intéresse est la relation de l'humain à la nature dans les univers virtuels.  

Encadrement étudiants

2016:

  • Cécile Fabre (M1 MSG) (en collaboration avec Etienne Maclouf) : Les odeurs naturelles en marketing
  • Kristelle Hughes et Nadia-Line Faham : Questionner la multi-sensorialité de l'expérience de nature lors d'une visite d'un parc urbain: étude du Jardin des Plantes, Paris

2017:

  • Roxane Paulin (M1 EDTS): La perception sensorielle dans les parcs urbains: revue et bilan des plans d'aménagement existant et propositions d'action.
  • Sephora Badmer (L3 BOE): L'expérience olfactive de nature dans les parcs urbains

 
 
 

Contact

MNHN - CESCO
 43 rue Buffon
75005 Paris

Contacter la personne de votre choix par le biais des fiches personnelles
fax : 01.40.79.38.35